Elevator pitch- CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE 1 de 3

14 04 2010


Savez-vous que ce que vous écrivez dans le champ  « recherche »  sur la page d’accueil de mon blog, je le vois ? Oui-oui. Donc, les gens qui écrivent leur propre nom par égocentrisme, ou par ennui, je le vois. Ceux qui mettent un paquet de niaiseries ou même d’insanités (bon c’est rare heureusement parce que ca fait drôle), je le vois. Ceux qui cherchent « comment commercialiser des vins de pays d’Amérique du sud en Angleterre en passant par un distributeur français» pour une raison que je n’arrive VRAIMENT pas à identifier, je le vois aussi !

Je vois donc aussi souvent « exemples d’elevator pitch ».  Aujourd’hui  alors : SERVICE CLIENT ! Je vous réponds !

Plutôt que de vous écrire un elevator pitch et de vous dire que c’est la recette parfaite, ce qui ferait de moi une prétentieuse et qui manquerait de rigueur, je vais plutôt vous donner quelques trucs et conseils pris et appris à travers mes expériences et formations en vous disant quoi ne pas faire. Mon prochain billet traitera de ce qu’il faut y mettre.

En attendant, vous pouvez aussi faire une petite recherche sur Youtube et trouver de très bons exemples. MSNBC a une capsule d’elevator pitchs réels bien intéressante…

Aujourd’hui, je me suis inspirée de Vincent Guyaux. Il a donné plusieurs présentations sur le sujet et j’adore cette liste…

Ce qu’il ne faut pas dire dans son elevator pitch :

  1. Je Me Moi ; on ne parle pas que de soi et de son produit. On parle de ses clients cibles, leur problème, l’argent et le temps qu’ils vont sauver grâce à notre solution, le marché, etc.
  2. Je crois, je suis certain, j’atteste ; la meilleure façon de perdre de la crédibilité. Même si vous êtes la sommité dans votre domaine, il y a de très grandes chances que les investisseurs ou clients ne le sachent pas. Et si vous leur dites en plus, pfff…oubliez ca. Vous venez de perdre leur attention. Les certitudes et les vérités, elles viennent du marché. Money talks.
  3. Produit, Produit, Produit ; en 2 minutes, si vous avez décrit toutes les options et expliqué les exemples d’utilisation de votre produit, il ne reste plus de temps pour le plus important : VOTRE MODÈLE D’AFFAIRE.
  4. Jargon, acronymes, insider’s talk ; «  au c3s ils ont un CMR qui fonctionne mais le DSP est très ouvert aux nouvelles technologies. C’est un bon lead. » (note ici ; ca ne veut rien dire ce que je viens d’écrire  je le sais) Je vous jure, les gens n’y pensent pas mais c’est souvent ce qu’on entend. Je le fais moi aussi souvent ; je parle de DEC et du MDEIE aux entrepreneurs en prenant pour acquis qu’ils savent que c’est Développement économique Canada et Ministère du développement économique, de l’innovation et de l’exportation
  5. Bénéfices vagues ; « ca réduit les coûts de façon significative et accélère le processus. » Non. L’investisseur veut entendre « le test se fait en 30% du temps des méthodes présentement utilisées et à ¼ du coût » ou encore « Ca permet de diminuer les coûts dus aux erreurs logistiques de plus de 20M$ pour un client moyen comme ABC aviation et Mecano X entretien aéronautique dès 18 mois d’utilisation de notre produit ».

N’oubliez pas vous ne « pitchez » pas une équipe, un produit ou une idée géniale. Vous « pitchez » ce que votre idée géniale, équipe et produit procurera à vos clients et à vos investisseurs.

Publicités

Actions

Information

12 responses

14 04 2010
Guillaume

c’est clair, simple et direct !

Merci !

J’attends le billet n°2 🙂

Cordialement,

14 04 2010
isabellegenest

Merci Guillaume et bienvenue sur mon blog!

Le billet no 2 sera là bientôt…:)
Isabelle

14 04 2010
Denis

J’ai écrit « 2e billet » dans votre moteur de recherche 😉

14 04 2010
isabellegenest

hahahaha! 🙂 patience, ca s’en vient…

15 04 2010
startupcoach

Ascenceur ou pas, c »est le genre de conseils que même ceux qui présentent à des comités de sélection (CLD/CDEC/SAJE/SADC etc.) auraient intérêt à garder en tête.

15 04 2010
Patrick St-Louis

J’adore, merci Isabelle

Je vais l’ajouter à mon arsenal d’outil que j’utilise lors de mes accompagnements.

Bonne journée,

15 04 2010
isabellegenest

Merci Patrick et Alain de vos commentaires et apport à mon blog!

26 04 2010
Caroline

Très intéressant, merci pour ces astuces !

29 06 2010
Le fameux tech-push vs market pull « Isabelle Genest – blog

[…] ou malmené. Je le fais moi aussi…j’utilise l’expression sans l’expliquer (ts-ts-ts Isabelle!) et laisse souvent entendre qu’un « market Pull » est TOUJOURS meilleur […]

2 01 2011
2010 in review « Isabelle Genest – blog

[…] Elevator pitch- CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE 1 de 3 April 2010 9 comments […]

6 09 2011
L'anatomie d'un Elevator pitch | Kim Auclair

[…] MSNBC a une capsule d’elevator pitchs réels bien intéressante… ( vu sur le site de Isabelle Genest ) […]

17 02 2014
my business plan

Il y a aussi l’émission shark tank qui est en train de démocratiser le pitch. Mais aussi de le transformer en jeu alors qu’i ls’agit d’un outil de communication fort utile quand pris au sérieux et bien travaillé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :