Laisser la moitié de l’argent sur la table

13 02 2012

un mentor svp

Techstars c’est un des programmes de type « accélérateur » le plus grand et ayant le plus de succès dans le monde. Plusieurs d’entre vous doivent connaitre le chapitre de Boston, plus près de nous mais il y a des chapitres à New-York, Boulder et Seattle aussi. David Cohen a lancé TechStars avec Brad Feld, David Brown et Jared Polis en 2006.

Pourquoi je vous parle de TechStars aujourd’hui? Parce que c’est un programme basé sur le mentorat. David Cohen croit qu’un entrepreneur d’expérience apprend énormément de ses bonnes expériences mais encore plus de ses échecs. C’est sur cette base que le mentorat est devenu le centre de TechStars. Ce programme connait tellement de succès que dernièrement il a fait les manchettes puisqu’on disait qu’il est plus difficile d’y entrer que d’être accepté à Harvard. En effet, chaque chapitre recoit des centaines d’application pour chaque cohorte de 3 mois.

Des mentors comme Fred Wilson ou encore le fondateur de Foursquare Dennis Crowley accompagnent les entrepreneurs. Et les lecons données sont sur le « savoir-être » entrepreneur. David Cohen a vendu sa première compagnie et a empoché une très jolie somme. Tout son travail, son équipe, sa strategie et un peu de chance ont payé. Pourtant, le pdg de l’entreprise qui a acquis la sienne lui a dit quelques années plus tard « Tu as laissé la moitié de l’argent sur la table ». Un mentor qui est passé par là, que ce soit dans le secteur des technologies ou un autre secteur ou l’acquisition est une des startégies visée, ca aurait fait la différence.

J’ai découvert qu’ici, au Québec, nous avons un réseau de mentorat immense, structuré, régi par un code d’éthique et en cela, unique au monde. Ca s’appelle le Réseau M. Oui, vous pouvez y voir une « plogue » de la Fondation de l’entrepreneurship où je suis professionnellement installée depuis janvier. Mais je dois vous dire en toute sincèrité que de découvrir ces 1200 mentors (bénévoles) qui poussent tous dans le même sens, qui sont des gens avec l’expérience, le savoir et la volonté de partager que seuls les entrepreneurs et gestionnaires qui ont réussi et qui ont la maturité pour vouloir le partager sans le crier sur les toits, c’est vraiment impressionnant.

En arrivant dans la région de Joliette, à peine 2 semaines après mon entrée en poste, je sers la main d’un homme qui a 2 quincailleries dont une très grande surface/entrepot. 350 employés. Et il n’est pas à la retraite. Il est assis avec 4 autres entrepreneurs d’envergure qui sont passé par la croissance, les RH, la gestion du cash-flow, alouette! pour discuter de l’activité porto et chocolat organisée avec leurs mentorés (des jeunes entrepreneurs en web, transformation alimentaire, etc) qui aura lieu la semaine suivante. « Moi je veux être certain qu’on ait du temps pour jaser et que mes mentorés puissent aussi apprendre des autres mentors. On est là pour ca! »

En anglais, c’est « humbling » le mot qui était dans ma tête.

A Saguenay, j’ai vu une femme incroyable qui a 2 grandes épiceries et un centre de coupe de viande. Après bien des prix et des reconnaissance elle devait se concentrer sur la gestion de sa croissance. Qu’a-t-elle fait? un réflexe tout naturel selon elle, elle est allée se chercher un mentor. Une autre femme formidable a décidé de racheter une grosse entreprise dans un secteur non traditionnel. Elle est magnifique, solide, et pleine d’ambition. Elle est tout de suite venue chercher un mentor pour l’appuyer. Elle était avec nous lors de la rencontre avec notre président M. P. K. Peladeau et laissez-moi vous dire qu’elle en avait des choses à lui dire. Impressionnant.

Les réseaux de mentorat à travers le monde sont en développement. Les grands joueurs développent plusieurs initiatives de réseaux (Kauffman Foundation est un exemple frappant). Et nous, ici, au niveau du mentorat, on est en avance. Le saviez-vous?

Laisser la moitié de l’argent sur la table, personne ne veut cela. Laisser toute cette aide et cette expertise sans en profiter non plus!

-source Financial Post, 6 fev 2012

Publicités

Actions

Information

3 responses

21 02 2012
Vincent

Bonsoir et merci pour cet intéressant article. Je pense en vous lisant qu’en effet vous devez être en avance de ce côté là de l’atlantique !! Conservez-la… tout en nous laissant essayer de combler le retard. J’en suis à me demander pourquoi nous n’avons pas encore ce reflex… Pour situer le débat, je vous écris depuis les bords du lac Léman en Suisse !!

21 02 2012
isabellegenest

Merci pour votre commentaire, Vincent. Avez-vous des initiatives de mentorat en Suisse? Saviez-vous que nous sommes bien ouverts à partager nos expériences et savoir? 🙂 A bientôt
Isabelle

22 02 2012
Vincent

Je ne peux malheureusement pas vous répondre de manière certaine car je ne porte attention à cette approche que depuis peu. Toutefois, je suis tenté de répondre par la négative. J’ai l’impression que le soutien aux « vrais » entrepreneurs est faible. Naturellement, si vous êtes à l’origine d’une extraordinaire invention ou découverte, les moyens existent pour vous lancer et vous suivre de près (principalement des capital-risqueurs). Mais qui a dit que seules les entreprises innovantes ont besoin de conseils et de soutien ? et qui plus est, il n’est pas dit également que les capital-risqueurs soient les meilleurs mentors au monde… loin s’en faut !! Il y a pourtant plein de petites entreprises intéressantes à soutenir auxquelles il ne manquent qu’un mentor, une personne motivée par le projet et motivante pour ceux qui veulent le mener. Qui plus est, il faut de temps en temps que quelqu’un vous ramène sur terre lorsque, la tête dans le guidon, vous n’arrivez plus à prendre le recul nécessaire. il faut donc un empêcheur de tourner en rond, rôle que j’apprécie personnellement assez… Comme vous l’aurez compris, il y a certainement plus à prendre de vos expériences qu’à vous transmettre, malheureusement. Je vais donc continuer à vous suivre et à prendre part à vos billets. Je vous souhaite plein succès dans vos démarches et vous adresse mes meilleurs messages. A bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :